Le visage du manipulateur dans le couple.

Le Manipulateur Pervers Narcissique
Comprendre le sens de l'expression "se faire bouffer"
.


LA MANIPULATION COMMENCE LÀ OU VOTRE LIBRE ARBITRE S'ARRÊTE...!

Bon à savoir :
Sur cet article, nous utilisons volontairement le masculin parce que dans la généralité on dit "Le manipulateur pervers narcissique". S'il est vrai que ce sont majoritairement les femmes qui sont victimes de ce genre de violences psychologiques, il n'en reste pas moins que les hommes sont aussi confrontés aux assauts de femmes manipulatrices perverses narcissiques. Le chiffre reconnu de 10 % d'hommes maltraités par leurs partenaires féminines est à prendre au conditionnel étant donné que contrairement aux femmes les hommes par fierté masculine hésitent trop souvent à porter plainte.
La manipulation désigne l'ensemble des tentatives pour fausser ou orienter la perception de la réalité d'un interlocuteur en usant d'un rapport de pouvoir, de séduction, de suggestion, de persuasion, de soumission non volontaire ou consentie. Quand ce pouvoir sert à contourner le sens critique et à prendre le contrôle psychique d’une personne, on parle alors de manipulation mentale.
La manipulation mentale s'appuie en général sur :
• l'émotion (peurs, affection, espoirs) et l'instinct ;
• la répétition, la pression physique, morale et mentale ;
• les distorsions systématiques dans le traitement de l'information,    simplifications rhétoriques ;
• les systèmes de "récompense" et de "punition";
• la mise en place de règles de vie illogiques ou illusoires;
• la pratique du discours paradoxal, etc.
Le manipulateur pervers narcissique est un individu souffrant d’une psychopathologie complexe le conduisant à prendre du plaisir à dévaloriser l’autre pour se revaloriser lui-même. Ce mécanisme s’explique par deux tendances : le trouble narcissique le pervers narcissique ressent un besoin irrépressible d’être admiré et se trouve sujet à une quête excessive de reconnaissance. Par la perversion il développe une capacité à vouloir satisfaire ses désirs systématiquement aux dépens des autres. Ce genre de comportement tend à s'amplifier avec le mode vie de la société de consommation actuelle ou tout n'existe que par le paraître, (le tape à l'œil) comme me le disait une amie dernièrement.
Vivre avec un Manipulateur Pervers Narcissique et une souffrance au quotidien, il vampirise et anesthésie le mental de sa victime, il n'existe qu'au travers de celle-ci, car il est dépourvu de toute qualité.

TYPOLOGIE DU MANIPULATEUR PERVERS NARCISSIQUE DANS LE COUPLE :
Le pervers narcissique, réussit à créer un élan positif envers lui. Comme toute personne manipulatrice, il sait se rendre aimable. Il change de masque suivant les besoins, tantôt séducteur paré de toutes les qualités, tantôt victime faible et innocente. Il a un souci scrupuleux des apparences, donnant le plus souvent l’image, valorisante pour son ego, d’une personne parfaite, image qui cache son absence d’émotion, d’amour, de sincérité et d’intérêt pour tout ce qui n’est pas lui. Il ne s'intéresse pas à la réalité, tout est pour lui jeux d'apparences et de manipulation de l'autre. Il excelle à susciter, amplifier et faire alterner chez l'autre regrets et peurs.

LA PHASE DE SÉDUCTION :
C'est lui qui en général démarre les hostilités, très motivé lors des premiers échanges, il essaie de vous impressionner en faisant état de ses soi-disant qualités reconnues de tous, cherche à vous faire plaisir, se lance dans une opération séduction, montre une certaine intensité, donne l’impression de créer un lien privilégié avec vous, vous livre des détails ( moments choisis racontés des centaines de fois ) sur sa vie passée et vous implique dans sa vie actuelle, adore vous parler de ce que vous ferez ensemble, s’assure que vous passez d’agréables moments en sa compagnie. Il ne tarit pas d'éloges sur vous et utilise chaque moment partagé pour vous rappeler ( lavage de cerveau) à quel point ceci est précieux, vous rapproche, va souder votre relation et restera gravé dans vos mémoires respectives( il mime assez grossièrement l'intimité dont il connait la valeur qu'elle prend chez les autres, mais qu'il ne peut connaître et identifie assez mal). Par une séduction désaffectée et à sens unique, le pervers narcissique cherche à vous captiver sans jamais se laisser prendre au jeu. Cette séduction dont l’usage est maléfique, masque la réalité de la mise en place de l'emprise et manipule les apparences. Il faut seulement appâter le poisson avant de le ferrer. La phase d’accroche peut durer une semaine ou un an, sa longueur dépend du temps qu'il vous faudra pour céder et lui ouvrir votre cœur.
Sans vous en rendre compte, dans la phase de séduction, le manipulateur pervers narcissique a déjà repéré vos failles, vos faiblesses, etc.
Il s'y engouffrera dans la phase d'emprise.

LA PHASE D'EMPRISE :
Même si vous hésitez à faire entrer cette personne dans votre vie ( l’instinct !), vous finissez par succomber à son opération séduction. Le pervers narcissique s'impose à vous: il y a une volonté d'intrusion de sa part. Il prend conscience que vos réticences ont disparu et presque immédiatement les rapports commencent à changer: Fini la lune de miel ! l’ensemble de ses actes transmet des signaux contradictoires et confus. Vous avez clairement cessé d’occuper la position privilégiée fictive du début. Il multiplie les manquements au respect et les petites méchancetés. Vous vous sentez rejeté. Son mépris existait déjà lors de la phase de séduction, mais cette haine était contenue, masquée par le narcissique de façon à maintenir cette relation idéalisée. Dès que vous avez validé vos sentiments envers lui, il se sentira rassuré, il commencera, à jouer avec vous au chat et à la souris.

LE DISCOURS PARADOXAL :
Le discours paradoxal et le mode de communication favoris des manipulateurs pervers narcissiques.
Il serait plus exact de dire qu'il s'agit de l'unique mode de communication envisageable, il s'agit de dénigrer, d'utiliser le paradoxe, le mensonge afin de mieux contrôler et prendre possession de l'autre.
Reprocher tout et rien, souvent, la victime du MPN, se voit reprocher tout et rien. Chaque chose du quotidien est prétexte à la critique, chaque tentative d'être soi est immédiatement anéantie. Il s'agira par exemple, (s'il s'agit d'une femme victime), de reprocher la manière dont elle fait certaines choses (par exemple, la cuisine, les choix vestimentaires, la musique, le nettoyage, etc.) Cela donne l'impression d'être constamment coupable... Culpabilité qui va demander des aménagements et des remises en question sans fin pour être soulagé.
Une autre technique est de ne rien reprocher. Par exemple, l'autre agresse de manière imprévisible en tenant un discours d'une heure remplie de cris et de "j'en ai marre de toi". Outre l'impossibilité de placer un seul mot dans la conversation, la faute n'est jamais nommée. Il est tout simplement impossible de savoir ce que l'autre vous reproche. Cela laisse un horrible sentiment de malaise et l'impossibilité de mettre un mot, de localiser la faute. En fin de compte, devant un tel sentiment de culpabilité, vous pourriez être amené à commettre un acte culpabilisant afin de pouvoir localiser la faute sans nom.
Induire un sentiment chez l'autre, ainsi, si la victime essaie de discuter d'argent avec un pervers, il va tenir un discours dans lequel il va dire qu'on le vole, qu'on l'arnaque, etc. Et l'air de rien, au travers de ce discours, la victime a l'impression de devenir coupable de vol alors qu'elle n'en avais jamais eu l'idée. Éviter de parler risque alors de n'être que la seule solution possible.
En général le manipulateur pervers narcissique idolâtre l'argent il aime le dépenser pour sa propre personne, son bien être mais est plutôt radin avec son partenaire.


LA CONTRAINTE PSYCHOLOGIQUE : (Pour amener le conjoint victime, à l'asservissement).
La contrainte psychologique, appelée également persuasion coercitive relève de tentatives à forcer une personne ciblée à changer de croyances, d’idées, d’attitudes ou de comportements, et ce, en utilisant des pressions psychologiques, d’abus d’influence, d’abus de faiblesse, d’abus d’autorité et de pouvoir, de menaces, de l’anxiété, de l’intimidation ou enclenche des situations de stress permanentes. La contrainte psychologique peut être vue dans de nombreuses organisations (sectes, etc.)
La persuasion coercitive relève de tentatives à surmonter l’esprit critique et la décision éclairée. L’esprit critique, les défenses émotionnelles, la pensée cognitive, les valeurs, les idées, les relations, les attitudes et les comportements sont compromis par la communication hypnotique, des stratégies de menaces et l’intimidation déguisée. Comme suite à l’imposition de stratégies coercitives déguisée, une personne devient incapable de prendre des décisions rationnelles, éclairées, ou ne peut pas critiquer et percevoir la valeur, les idées ou les dogmes qui lui sont soumis et imposés. La contrainte psychologique consiste à exercer une pression pour amener l'autre à se comporter selon ses désirs.
Dans le couple où l’un des deux partenaires est manipulateur pervers narcissique, il est très fréquent que ce dernier use et abuse de cette méthode pour vous amener à effectuer diverses choses en général des tâches peu reluisantes ou il se déchargera de certaines responsabilités au détriment de l’autre conjoint. La pratique de la contrainte psychologique ressemble à s’y méprendre à de l’asservissement, (une forme d’esclavage. Si le conjoint victime ne se soumet pas il est fort probable que le manipulateur pervers narcissique agisse de la sorte :
• Pleurs accentués de cris, de gémissements ressemblants à une agonie ;
• hurle et vous accuse de vouloir lui nuire, si le couple a des enfants il se chargera de le faire devant eux pour vous culpabiliser davantage aux yeux des enfants, se chargera certainement d’ouvrir une porte ou une fenêtre afin que ses cris soient mieux entendus par le voisinage, afin de vous faire passer pour un tyran, une façon comme une autre de se faire passer pour la victime et à vous soumettre, la honte vous envahissant ;
• menace, tape sur les portes, casse des objets, ou casse vos objets personnels (surtout ceux que vous aimez le plus ;
• si votre manipulateur vient d’un pays étranger (surtout d’Afrique noire) il vous accusera d’être allé chercher (un, une esclave) en Afrique pour faire le ménage, etc.

Pourquoi les contraintes psychologiques sont-elles nuisibles.
Elles violent nos valeurs les plus fondamentales sur les droits élémentaires de la personne. Elles violent les droits de l’individu en perturbant, intimidant et en réduisant au silence leurs victimes, ceux à qui profitent ces systèmes échappent ainsi aux :
dénonciations et poursuites pour des actes reconnus comme nuisibles et illégaux dans la plupart des pays tels que fraude, emprisonnement à tort, intimidation, servitude involontaire, infliger intentionnellement de la détresse émotionnelle, conduite monstrueuse et autres actes délictueux.


LA RUPTURE :
Dans la majorité des cas, c’est toujours la victime qui prend l’initiative de la rupture. Jamais l’inverse. Tout simplement parce que le manipulateur pervers narcissique a besoin de sa dose d’énergie vitale, il a besoin d'une victime à vampiriser mentalement pour pouvoir exister. Mais aussi parce que l’avantage d’être quitté, c’est l'assurance de s’attirer la sympathie et le soutien de son entourage.
Quand la victime décide de quitter son tortionnaire, les techniques mises en place pour l’empêcher de partir sont perverses et visent la culpabilité et la dépendance de la victime. Le manipulateur répétera souvent à son partenaire qu’il l’aime et qu’il ne voulait pas en arriver là. C’est qu’il se sent perdu sans plus personne à dominer et à humilier.
Pour réussir à se débarrasser définitivement d’un manipulateur pervers narcissique, il faut faire preuve de courage et se montrer fort, malgré toute la difficulté que cela représente dans ce contexte de fragilisation. Et bien souvent, il faut du temps pour y parvenir, la première tentative n’est pas toujours la bonne.
En effet, quitter le pervers narcissique est quelque chose de terriblement difficile tellement les sentiments contradictoires s'entremêlent. Il y a la peur, mais aussi une forme d'empathie pour son bourreau (syndrome de Stockholm) qui fait que partir peut être une déchirure, une chose impensable, malgré tout ce qui se passe chaque jour. Comme si la vie ne pouvait se poursuivre sans l’autre, même s’il nous détruit un peu plus chaque jour qui passe.
La victime, vidée de son énergie, à bout de force, dévastée et manquant de toute confiance en elle. La dépression n’est absolument pas rare, peut préparer son départ de façon clandestine, soit elle s'en ira précipitamment sans rien, soit par manque de repères, elle n'envisagera rien d'autre que le SUICIDE...!

Dans tous les cas, si vous êtes sous l'emprise d'un pervers narcissique, ne restez pas isolé, parlez-en à votre entourage, votre famille, vos amis, vos voisins, etc. Si le fonctionnement de votre conjoint vous semble bizarre, s'il vous accuse de choses infondées, vous agresse sans cesse, etc. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec une conseillère conjugale familiale, expliquez-lui votre vécu, le fonctionnement de votre conjoint, son expertise dans le domaine du couple sera une aide précieuse à la prise de conscience. Retenez que les conseillères conjugales et familiales reçoivent aussi bien les hommes que les femmes victimes, c'est gratuit, adressez-vous au CCAS de votre commune ou alors auprès d'un centre de PMI pour connaître les lieux et heures de rencontre.
N'hésitez pas non plus à téléphoner au 3919.






Posted by Christian.


Partager ce site sur Facebook