Parfois, le choix de l'Avocat est un casse-tête :

Le rôle de l'avocat, et vos attentes


Nous avons fait le choix de ne pas vous recommander d'avocat, car recommander un avocat est un acte toujours sensible. En effet, même si l'avocat recommandé a gagné beaucoup d'affaires du même type que la vôtre, il n'en demeure pas moins que chaque affaire est différente, avec des acteurs, des motifs et des documents différents, nous ne voulons pas engager notre responsabilité en vous conseillant tel ou tel avocat.

Prestation de serment de l'avocat :
• Le serment que prononce l’avocat contient les 5 principes issus de l’article 3 de la loi du 31 décembre 1971, qui s’apparentent à des règles et devoirs supérieurs aux principes essentiels visés dans le RIN (Règlement Intérieur National).
• L’article 3 de la loi du 31 décembre 1971, modifié par la loi du 15 juin 1982 et fixé par la loi de 1991 et le décret de 2005, prévoit que les avocats prêtent serment en ces termes :
« Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité »


Droits et obligations de l'avocat
La profession d’avocat est une profession réglementée organisée en ordre et soumise à des règles professionnelles et déontologiques strictes principalement régies par la loi du 31 décembre 1971 le décret du 27 novembre 1991 et le décret du 12 juillet 2005 modifiés.
Tout avocat, dès lors qu’il accède à la profession prête serment et fait partie d’un ordre, garant du respect de ces obligations.


L'AVOCAT FACE À SON CLIENT :
Le rôle de l’avocat est de défendre les intérêts de ses clients devant les tribunaux dans de nombreux cas "agressions, crimes, divorces, accidents, vol, etc." Certains avocats sont spécialisés soit dans le droit de la famille, le droit du travail, le droit des affaires, le droit pénal, le droit constitutionnel, etc. Néanmoins, avant d'avoir acquis une spécialisation, l'avocat est un généraliste du droit il peut être polyvalent ou avoir plusieurs cordes à son arc.

Le travail de l’avocat ne s’exerce pas dans les seuls tribunaux : l’avocat joue un rôle de conseil et de négociation. L’avocat peut conseiller ses clients grâce à sa connaissance pointue de la loi. Il peut également être amené à rédiger des actes fiscaux ou juridiques pour ses clients. Aussi il peut tenter d’éviter les procès en négociant avec la partie adverse.

L’avocat doit avoir de bonnes compétences rédactionnelles, puisqu’il doit maîtriser les textes de la jurisprudence, de loi ou les règlements et écrire des actes fiscaux ou juridiques. Aussi, il doit être rigoureux et organisé s’il ne veut pas commettre des erreurs qui seraient préjudiciables à ses clients et à sa notoriété.

Son métier demande également de faire preuve d’éloquence et de charisme, car une bonne plaidoirie ne repose pas uniquement sur les arguments, mais aussi sur les talents d’orateur de l’avocat qui doit persuader les juges face à lui.

L’avocat doit également faire preuve d’une grande discrétion puisqu’il est tenu au secret professionnel. Il doit être solide, car il est souvent confronté à des situations délicates : il doit donc garder son sang-froid lors des moments de tensions.

Pour accomplir son rôle de conseiller, il doit également avoir un certain sens de l’écoute. Enfin, l’avocat doit être motivé et ne pas avoir peur de travailler de nombreuses heures durant.

De manière générale, tous les avocats se valent, ils ont tous la connaissance des textes, mais votre choix devrait se porter sur celui qui prend le temps de vous écouter, d'analyser vos demandes et de vous informer sur celles qui pourraient se présenter par la suite, car le client de l'avocat n'est pas un professionnel du droit donc il analyse très peu les tenants et aboutissants de la procédure qui le concerne.

N'hésitez pas, à en consulter plusieurs, avant d'arrêter votre choix ne serait-ce que sur les honoraires demandé.

Dans tous les cas, retenez que l'avocat aussi bon qu'il soit est tenu à une obligation de moyen, c'est-à-dire qu'il doit tout mettre en oeuvre afin que votre dossier ne souffre d'aucunes carence.

En revanche, l'avocat n'est pas tenu à une obligation de résultat, étant donné que c'est un magistrat indépendant et neutre qui jugera votre dossier et celui de la partie adverse et son jugement reposera sur : Les plaidoiries et les pièces des deux dossiers.

Il est important de préciser que la relation entre l'avocat et son client doit reposer sur la confiance et le relationnel...

Si vous avez un conflit avec votre avocat, vous pouvez en référer au bâtonnier ou au Conseil de l'ordre des avocats de votre juridiction.



























Posted by Christian.


Partager ce site sur Facebook