Feymania : L'arnaque à la camerounaise :

Le mariage mixte au soutient des familles au bled


Ils sont encore peu nombreux à vouloir s’exprimer ouvertement sur le sujet des arnaques commises par leurs femmes camerounaises, mais il suffit cependant de faire des recherches sur Google pour trouver votre part de grains à manger et ainsi pouvoir vous faire une idée sur un phénomène qui tend à disséminer ses racines un peu partout en France.

Le numéro 1 de notre info-lettre le “gaulois railleur” a été une passerelle pour trois Français ayant vécus et/ou vivant les affres des mariages franco-camerounais qui sonnent la désintégration des unions mixtes à court terme.

La prise de conscience tardive de ces Français renvoi directement à l’expression Feymania ou comment se faire avoir à la camerounaise, sans douleur dans un premier temps, mais certainement pas sans peine au final.

À qui la faute ?

Dans un premier temps, je dirais la faute aux Français qui bien souvent, sont dans une situation de mal-être affectif à l’issue d’un premier divorce, trouvant dans la jeune africaine une sorte de cure de jouvence affective. En général ces jeunes demoiselles nées dans la République des crevettes, sont jolies, polies, avenantes et très peu bavardes sur leurs passés et leurs familles et comme l’amour rend aveugle, vous êtes sans le savoir, la proie idéale pour assouvir les attentes des familles vénales.

Dans une seconde approche, je serais tenté de dire que la faute incombe à un système camerounais qui bien qu'avoisinant les 5% de croissance pour 2013, ne fait pas grand-chose pour ses compatriotes, chacun d’entre eux devant se débrouiller comme il le peut, c’est pour cela que certaines familles camerounaises spéculent sur la beauté de leurs "jeunes" filles parfois âgées de 18 ans à peine en les inscrivant sur des sites de rencontres pour trouver le pigeon idéal qui arrondira les fins de mois de la famille restée au bled. Oui la misére engendre parfois la "vente" des enfants dans ce vaste marché public qu'est Internet. Ce genre de pratique doit également convenir à l'état camerounais étant donné qu'il ne lutte pas vraiment pour endiguer ce fléau qui ressemble plus à l'exode d'une population camerounaise qu'à la réelle quête de l'amour. L'état Camerounais se contentant seulement d'en discuter. L'adage, dit que l'argent n'a pas d'odeur pourtant au Cameroun les Euros sont reniflés de très loin.
En définitive vos Euros arrangent les familles camerounaises et aussi le pays, ça fait rentrer des devises fortes au Cameroun c'est déjà pas si mal.

Le mariage gris est souvent évoqué, à tort ou à raison, peu importe, personnellement, je n’emploierai pas le terme (mariage gris), car dans le sens strict de celui-ci, il faut savoir que la séparation arrive très vite, parfois même avant que le conjoint étranger n’ait acquis la nationalité française, l'essentiel pour celui-ci étant de fuir son pays pour arriver en France ou en Europe et se débrouiller pour stabiliser sa situation ensuite par une autre voie.

J’utiliserai plus volontiers le qualificatif d’arnaques en bandes organisées parce que les familles qui utilisent leurs filles pour améliorer leurs statuts sociaux au pays agissent en véritables bandes organisées chacune d'entre-elles et chaque membre de celles-ci à un rôle bien défini.

De la maman aux frères, sœurs, cousins et cousines, oncles et tantes chacun tiendra une attitude plaignante et mensongère afin de soutirer des euros aux Français fraîchement débarqués ou aux couples franco-camerounais dès qu'ils sont unis. Il faut savoir que l'attrait de l'argent est d'ordre culturel au Cameroun ainsi que le paraître d'ailleurs, nombreux sont les Français qui ont fait le constat que les discussions des camerounaises ne tournent qu'autour de l'argent et du paraître. Vous comprendrez ainsi qu'aucune famille camerounaise n'acceptera de devoir rester dans la même situation au pays alors même que la fille est en France, ce serait d'office la honte portée sur la famille considérant qu'il s'agit d'une forme de crime de lèse-majesté, la fille pouvant ainsi être bannie de la famille si elle ne céde pas à la pression familiale..

C'est dans ce contexte culturel que s'inscrivent plutôt "à mon humble avis" les ruptures dans le cas des mariages mixtes franco-camerounais, car la séparation peut avoir lieu plusieurs années après avoir dit oui. En général, l'épouse restera près de vous tant qu'il y aura quelque chose à gratter, tant que vous serez exploitable et malléable à merci. Si de surcroit vous êtes dépourvu de caractère, c'est le Graal pour elle, mais une fois les fonds de tiroirs raclés après plusieurs années de dépenses incontrôlées la belle s'en ira vous laissant là, vidé de votre substance dans un état pitoyable souvent fauché, parfois endetté, se permettant au passage de vous insulter ou de vous accuser de tous les maux de la Terre, n'hésitant pas à se mettre dans une position de victime en portant plainte contre vous sur de pseudo accusations afin d'avoir droit aux aides sociales.

Tout y passe, soyez très vigilant, car au début vous ne verrez rien du tout l'arnaque à la camerounaise est un exercice de haute voltige travaillé et rodé depuis des dizaines d'années, en général ça se passe en douceur, au départ on vous travaille doucement au sirop et lorsque vous prenez conscience que vous êtes manipulé, ça peut finir dans le chaos si vous mettez un frein à la perfusion financière ou aux dépenses abusives de votre conjoint.
Je vous rassure tout de même, toutes les familles camerounaises n’agissent pas de la sorte (heureusement) mais comme le phénomène prend une ampleur pas possible, c’est toujours bien d’être tenu informé pour savoir où vous mettez les pieds exactement.


Trois Français témoignent :   Voir aussi les liens en bas de page

Pour les besoins de la cause et afin de garder leurs anonymats, nous les appellerons, Jean, Benoit et Louis ces trois-là on fait les frais des malversations de leurs épouses ou des divers stratagèmes de leurs belles-mères réciproquent.

1/ Le récit de Benoit :
Sollicitations permanente d’argent, car c’est une rente mensuelle oscillant entre 400 et 600 € que ma femme devait envoyer à sa famille restée au pays en dehors d’envoyer également de l’argent pour l’agrandissement et modernisation de la maison familiale, envoi de vêtements, chaussures, par contre l'envoi de vêtements et chaussures ne me choque pas, surtout si c’est pour les nombreux enfants de la famille.

Le frère de ma femme s’est fait engueuler par elle parce qu’il n’avait pas envoyé l’argent promis... je me rappelle encore la voix de sa mère à ce moment, la voix forte d’une maman très en colère contre son fils.

Le frère de ma femme... arrivé après sa sœur, avec un visa d’un mois, il n’est jamais reparti, il a tenté de venir habiter chez moi le temps de trouver autre chose, j’ai refusé, il est ensuite parti chez un oncle, là-bas il a fait un enfant à une fille et n’est jamais reparti...

Oui bien sûr... que j’ai des choses à raconter, mon ex-Camerounaise m’a manipulé, menti, mais c’était plus que ça, une vraie petite entreprise familiale et je me suis fait avoir comme un bleu.

Mais j’ai mes responsabilités aussi, car j’ai été vraiment trop naïf en m’engageant connement comme ça dans cette histoire... et surtout beaucoup trop vite. Je faisais un très beau pigeon.

Nos questions posées à Benoit et ses réponses:
- Quand as tu pris conscience de la manipulation de ton ex femme ?
6 mois après son arrivée en France, je commençais déjà à avoir de gros doutes sur sa sincérité, elle parlait assez peu avec moi. J’ai vécu plusieurs années avec elle, et à la fin je ne savais toujours pas grand-chose d’elle et de son ancienne vie au Cameroun.

- La manipulation était-elle sournoise?
On peut dire ça, tout en douceur!

- Participait-elle aux charges du mariage ? (factures, achat communs)
Elle a bien dû payer les courses au supermarché quelques fois pour autant que je me rappelle et quelques autres babioles, mais pour toutes les autres factures, eau, électricité, assurances, chauffage etc. c’était 100 pour 100 pour ma pomme.
D'un air désabusé, il ajoute avec un sourire : Faut dire aussi pour sa défense, que sur la fin, elle passait assez peu de temps à la maison.

- As tu eu un sentiment de culpabilité ? si oui, est-il venu très vite ou une fois que votre couple se désintégrait ?
Oui mais vers la fin, et surtout lorsqu’elle est partie, il n’y avait plus alors de doute possible, je me suis repassé le film et j’ai tout compris.

- Dirais tu que les camerounaises sont en général "intransigeantes"?
En tout cas, je dirais que ma femme avait un fort caractère, et savait parfaitement ce qu’elle voulait.

2/ Le récit de Jean :
Mon ex m'avait dit et racontait souvent devant témoins les travers des autres camerounaises quand on mangeait chez mes parents, que certaines Camerounaises faisaient payer leur mari pour avoir une relation sexuelle.

Dans un montage vidéo, une Camerounaise conseille à une autre d'avoir un compte bancaire séparé du mari et de le mettre à une autre adresse, en 2010 ma femme a quitté le domicile conjugal le lendemain, j'ai découvert un deuxième compte bancaire, dont j'ignorais l'existence ainsi qu'une carte de St Valentin où on peut décrypter que ce vieux monsieur n'a pas beaucoup d'argent, pourtant c'est moi qui ramassais le courrier puisqu'elle était en formation et son fils à l'école. De plus, elle avait apparemment 2 comptes épargne dont j'ignorais aussi l'existence, elle a peut-être même acheté une voiture qui a peut-être été envoyée au Cameroun par Fretocam.

Voici le premier compte bancaire qui n'avait pas de relevé papier, j'ai pu y avoir accès par le net : on y voit 2 achats d'hôtel, un achat pour un site de rencontre, des billets de train et une carte SIM (SIMYO) certainement pour les annonces de prostitution, en ce qui concerne ces annonces et qui n'est pas précisé dans l'article de journal : quand j'ai découvert la première annonce, j'ai acheté une carte SIM et je me suis fait passer pour un client et par SMS je lui ai demandé ses tarifs, elle m’a répondu et elle m'indique qu'elle "fait tout sauf ce qui est anal" la carte SIM est chez le procureur.
Ce n'est qu'une partie de mon histoire, il y aurait beaucoup à dire hélas !

3/ Le récit de Louis : (le meilleur du pire)
Après 7 ans de mariage, oui c'est long avant de prendre conscience parfois, oui ça fait très mal de prendre conscience de s'être fait couillonner, je ne comprenais plus son attitude, certes, elle a toujours été dans un schéma de critique à mon égard et ce, très vite après le mariage, au début je pensais à un mal être du pays. Dans mon cas, le facteur amplifiant a été sa famille installée en France, une belle-mère qui vit en France mais très envahissante au téléphone, un peu francophobe sur les bords. Lorsque j’entends les propos tenus à l’égard d’un autre français marié à sa plus jeune fille, je reste sans voix et me demande ce qu'elle peut dire derrière mon dos.

L’art camerounais dans toute sa splendeur, rire devant coup de matraque par derrière, toujours en douceur et avec un beau sourire les pics m’arrivent à la face de la plus belle des manière, si j’ai le malheur de répondre, c’est systématiquement ma femme qui intervient alors avec ses eternels éclats de voix, les cris et les bris d’objets dans la maison me faisant passer pour un fou qui détestent tout le monde. Elle y met tellement de convictions que j'ai fini par la croire que j'étais pas bien, j'ai du aller voir un psychologue qui m'a dit que le problème c'est ma femme. Ma femme me fait très peur parfois, je la sens comme prête à me frapper ou a me malmener physiquement, donc j'ai pris pour habitude de ne plus la contrarier.

Également dans les incessantes sollicitations d’argent, ce n’est pas possible autrement, ma belle-mère a dû suivre des cours de dramaturgie pour transformer aussi bien ses attentes en plaintes en histoires hallucinantes pour soutirer de l’argent à sa fille.

Ma femme ne paie aucune facture, se plaint constamment, rêve de réussite sociale très élevé.

Ses rentrées d’argent sur son compte servent à 75% pour son usage personnel, fringues, chaussures. Peut-être l’ouverture d’un autre compte ailleurs je fais des recherches.

Violences verbales, violences financières, harcèlement, manipulation, menaces, etc. j’ai droit à toute la panoplie camerounaise sur les violences au sein du couple, je pensais être le seul dans ce cas parce que trop naïf, mais non c’est récurent.

Un zeste narcissique sur les bords, elle passe des heures à se mirer devant le miroir elle observe son corps pour détecter une éventuelle once de gras.

Nous notre histoire est sur la fin, une procédure est en place, j'espère retrouver un peu de sérénité mais se reconstruire risque d'être dur je suis détruis psychologiquement.


Vous n'êtes toujours pas convaincus ?
Ci-dessous, quelques liens pour vous forger votre propre opinion et en cherchant sur le web vous trouverez d'autres informations.



• Suisse : Les cameruineuses vidéo.

• Vous voyez bien que c'est culturel les arnaques. (A mourir de rire)

• À lire en entier SVP. ( Mais surtout la partie "Destruction de l'union")

• Doubs ; Il pensé avoir trouvé l'amour au Cameroun, il finit ruiné.

• De plus en plus de Camerounaises mariées attirées par l'Occident

• Vidéo : astuces d'une camerounaise (à voir en plein écran).

• Vidéo : Le grattage à outrance. Attitude très explicite et réelle.

• Les cameruineuses "Le blanc d'Eyenga" à lire sans modération.

• Victime de mariage gris, un Saint-Martinois raconte.

• Un habitant soupçonne sa femme camerounaise de mariage gris.

• Escroquerie sentimentale.

• Une autre arnaque sur le net.

• Le mariage TGV : C'est long à lire, mais c'est bien développé.

• Mariages gris, rassurez-vous vous n'êtes pas seul au monde.

• La Belgique est concernée aussi

• Vidéo : Une camerounaise se plaint de l'attitude de sa famille au bled.








Posted by Christian.


Partager ce site sur Facebook